Les Esprits Créatifs

Une Histoire de Gabrielle Martin

Écrit par: Gloria Jiang    Rédactrice: Portia Chang

Ceci n’est pas une histoire de romance ni de chagrin.

C’est une histoire d’une jeune fille qui s’appelait Gabrielle et qui aimait voyager entre les rues pavées d’Aix-en-Provence*.

« Oh ! Bonsoir Monsieur Bernard ! » a dit gaiement Gabrielle pendant qu’elle sautillait et passait devant Pâtisserie Delights.

« Bonsoir Gab ! Veux-tu prendre une petite chose à manger ? Nous avons tes restes favoris – des canelés* ! »

« Non merci ! Pas aujourd’hui Monsieur, j’ai une mission à faire ! »

Quelle muse était Gabrielle ! Tous les commerçants connaissaient son nez curieux qui reniflait* autour de leurs magasins pour quelque chose de délicieux à goûter. C’était vraiment étrange que Gabrielle n’aie pas accepté le cadeau de Monsieur Bernard parce qu’ils étaient des bons copains. Ce qu’elle faisait devait être très important !

« Chérie ! Viens ici et aide ta favourite à nettoyer ces plateaux. » Nancy Dubois a crié. Elle vendait des petites pochettes de pizza qui étaient des spécialités gastronomiques légères et friables*.

« Nancy ! Demande à petit Tommy de le faire ! Je suis occupée maintenant ! »

« Berk ! Petit chenapan* ! Qu’est-ce que tu dois faire a cette période de la journée ? Viens et aides-moi à nettoyer le magasin ! »

Gabrielle a grogné* et s’est traînée* en face de la rue vers Nancy Dubois. Petit Tommy était le voisin de Nancy de qui elle doit s’occuper. Elle l’emmenait habituellement à son magasin quand elle doit travailler. Ses doigts cupides cherchaient si souvent des petites pizzas à voler que Nancy avait dû commencer à gifler* ses doigts avec sa pâte de pizza chaque fois qu’il essayait de le faire.

« Psst ! Petit Tommy ! » Gabrielle a chuchoté* quand elle l’a repéré à son endroit habituel dans le coin du magasin. Il lisait un roman minuscule pour l’école.

« Va balayer le sol et gratter* les miettes* des plateaux. Je veillerai à te donner une petite pizza pochette demain matin. »

Avec ces mots, Tommy a jailli* de ses pieds pour chercher le balai.

Gabrielle est partie de la ville et dansait à travers les arbres. Elle a sauté en trouvant ce qu’elle cherchait. Elle a grimpé les planches de bois qui étaient clouées de la souche du très vieil arbre. Les cloux* étaient très rouillés*. Pendant qu’elle grimpait, une des planches a grogné et s’est rompue complètement.

Elle s’est propulsée dans le petit enclos en haut des marches. Soupirant, elle s’est assise au milieu de la chambre, savourant* les petits vents rafraîchissants* qui glissaient dans les failles de l’enclos.

Tapotant sur les planchettes de la chambre, elle a trouvé une feuille de papier. Elle l’a prise du milieu de la latte de plancher où elle couchait pacifiquement. Sur la feuille de papier, il y avait une femme qui lui ressemblait beaucoup. Elle avait les cheveux bruns attachés avec un ruban vert. Elle avait un sourire qui s’allongeait sur des joues roses. À côté d’elle, il y avait un beau homme qui était debout fortement avec un visage très structuré. Gabrielle a ri et a remis la photo dans son endroit approprié.

Elle a commencé à chercher encore et a trouvé un vieux doudou* qui restait pas loin. C’était un jouet pour des chiens. Un oeil, une oreille, et un bras manquaient mais son sourire était aussi grand comme toujours. À côté s’allongeait un objet tranchant, presque comme s’il était l’arme du doudou pour battre contre les intrus. Gabrielle a donné la peluche* altérable un bisou et un câlin. Elle a ri et puis elle est descendue de l’arbre par l’escalier.

Elle ne courait pas cette fois. Elle marchait calmement mais hâtivement pour s’enfuir de la froideur. Humidité a commencé à former sur ses joues mais ce n’étaient pas des larmes de la tristesse, c’étaient des larmes de la découverte de son identité ! Elle a perdu son identité quand elle a perdu tout le reste mais elle a souvenu ce qu’elle est et son éducation ! Elle s’est familiarisée avec ce qu’avait été perdu et elle était contente.

Gabrielle Martin a essuyé les larmes, a gonflé sa poitrine, et a marché vers la ville avec des joues roses sur son visage structuré. Son doudou avec son objet tranchant marchait derrière elle, la protéger des intrus entrants.

Liste Vocabulaire

Aix-en-Provence – une ville en France

Canelés (m.) – un dessert populaire francais

Renifler – to sniff

Spécialités gastronomiques légères et friables (f.) – light and flaky delicacies

Chenapan (m.) – rascal

A grogné – groaned

S’est traînée – dragged oneself

Gifler – to smack

A chuchoté – whisper

Gratter – to scrape

Les miettes (f.) – crumbs

Jaillir – to spring  

Cloux (m.) – nails

Rouillé – rusty

Savourant – basking in/savouring

Rafraîchissant – cooling

Failles (f.) – cracks

Peluche (f.) – plushie

Doudou (m.) – toy

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s