Arts et Culture

L’histoire Ironique de Noël

Journaliste: Jenny Kwak       Rédactrice: Christine Sun

Écoutez-vous les chants de Noël, “Cloches d’argent”, “Entends-tu ce que j’entends?”, “Rudolph, le renne au nez rouge” et “Noël blanc”? Il y a une similarité entre les chants. Ils sont composé de compositeurs juifs.

Le journal, “The Star” a publié un article qui s’appelle, “Why many classic Christmas songs were written by Jewish composers”. Le journaliste discute la longue histoire difficile des Juifs.

À la fin du 19ème siècle, environs deux million de Juifs ont fui la Russie. New York a été leur destination la plus populaire. Ils ont été interdits d’avoir un travail et ils ont été restreint de recevoir l’enseignement supérieur. Donc, beaucoup ont poursuivi la musique pop.

Premièrement, ils ont dû abandonner de la trace de judéité, alors, ils ont changé leurs noms. Israël Baleine est devenu Irving Berlin, Jacob et Israël Gershowitz ont devenu George et Ira Gershwin, Hyman Arluck est devenu Harold Arlen, Asa Yoelson est devenu Al Jolson, et Isidore Hochberg est devenu Yip Harburg.

Amérique était dans l’horreur de la guerre. La chanson “Noël blanc” de Irving Berlin était un succès. Après ça, beaucoup de compositeurs juifs ont commencé composer les chants de Noël, par exemple, “Rudolph, le renne au nez rouge”.  “Rudolph, le renne au nez rouge” a été écrit par Robert May et a été composé par Johnny Marks. La chanson décrit la discrimination et les défis de juifs.

Tous les compositeurs ont eu les styles différent mais tous ont aidé les gens d’avoir une Noël plaisante et spécial !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s