Actualité, International

La journée mondiale de la justice sociale

Journaliste: Sarvnaz A                                                            Rédactrice: Vivian Z

Le 20 février 2020 est la journée annuelle de la justice sociale! En l’honneur de la journée mondiale de la justice sociale, nous discuterons de certains problèmes mondiaux de justice sociale, de la façon dont ils sont tous interconnectés et des moyens de soutenir les initiatives de justice sociale aux niveaux local et mondial. Généralement, les sujets de justice sociale se divisent en trois sections: économique, sociale et politique. Cependant, d’autres formes de justice sociale telles que la justice sociale environnementale ne doivent pas être oubliées (plus de détails à ce sujet ci-dessous).

Voici quelques problèmes qui continuent d’exister dans chaque catégorie:

Politique:

À travers le monde, de nombreuses minorités et femmes sont encore fortement sous-représentées dans les systèmes politiques. Au Canada, même aux élections de 2015, seulement 88 des 338 sièges du Parlement étaient occupés par des femmes. Ce groupe de femmes est également généralement caucasien et anglais, ce qui réduit les chances de représentation des femmes de couleur, des femmes LGBT, etc. Les électeurs sont généralement des membres plus riches et plus instruits de la société, créant ainsi une surreprésentation de certains groupes dans la société. Enfin, le régime politique et autoritaire oppressif se poursuit dans de nombreux pays du monde.

Social:

Dans des pays occidentaux comme le Canada et les États-Unis, des cas de violence policière inéquitable existent toujours. Les autochtones, les afro-américains et les personnes de couleur sont beaucoup plus susceptibles d’entrer dans le système carcéral et d’être condamnés injustement. Les femmes continuent de perdre leur emploi à la suite de dénoncer le harcèlement au travail, tandis que les taux de suicide chez les personnes transgenres, en particulier celles qui sont jeunes, sont incroyablement et choquant.

Économique:

La disparité économique et l’écart entre les riches et les pauvres continuent de s’élargir à mesure que les riches exploitent l’environnement et les mauvaises politiques conçues pour leur propre profit. Alors que des milliards de personnes manquent de nourriture nutritive, de médicaments ou même d’eau potable, le 1% le plus riche du monde continue de profiter d’une production contraire à l’éthique tout en sous-payant leurs employeurs dans des conditions de travail épouvantables.

 

Ce qui peut être dangereux, c’est la conviction que tous ces problèmes sont séparés les uns des autres. Ce n’est pas le cas. Par exemple, beaucoup considèrent le changement climatique comme un problème uniquement environnemental, cependant, le changement climatique est directement lié à la justice sociale. Les personnes à faible revenu socio-économique sont plus susceptibles d’être affectées par le changement climatique, de perdre leur emploi ou de déménager. Les réfugiés liés au changement climatique sont désormais un problème mondial, touchant principalement ceux qui souffrent déjà de la pauvreté et de la guerre. Par exemple, à la Nouvelle-Orléans, l’ouragan Katrina a déplacé 75 000 Afro-Américains et plongé la classe moyenne dans la pauvreté. Cela amène ces Afro-Américains à réintégrer un cycle de pauvreté et d’injustice sociale.

Alors, comment pouvez-vous aider?

Il existe actuellement de nombreuses initiatives dans votre communauté auxquelles vous pourriez contribuer. À St. Roberts, des clubs comme le Social Justice Council et le Women’s Empowerment club travaillent à la collecte de fonds et à la sensibilisation. Début mars, célébrez la semaine de la justice sociale avec le Conseil de justice sociale et faites un don à leur cause pour aider une communauté autochtone en participant à des tombolas et à la vente de billets pour les événements.

Ce n’est pas suffisant. Sur une base individuelle, personne ne pourrait faire assez pour créer un changement. Ce n’est que lorsque nous nous unirons tout autour d’un objectif commun que nous pourrons arrêter la crise dans le monde. Que vous sensibilisez ou protestez, souvenez-vous que l’apathie est le plus grand outil du côté de ceux qui exploitent le gouvernement et les pauvres.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s