Actualité, International

L’impact de la pandémie COVID-19 sur les professionels de la santé

Journaliste: Emily Wang

Rédactrice: Carissa Tang

La pandémie du nouveau coronavirus est accompagnée par une nouvelle appréciation pour ceux qui travaillent aux hôpitaux et d’autres centres de santé. Il y a des applaudissements tous les soirs dans certaines villes et des millions de postes sur les réseaux sociaux commémorant les travailleurs sur la première ligne. Pendant qu’ils peinent jour après jour pour combattre le virus, leur travail est documenté dans des photos, articles, et témoignages. Mais est-ce qu’on a fait tout en notre pouvoir pour protéger ces employés?

Évidemment, le risque d’infection parmi les professionnels de santé est beaucoup plus haut. En Ontario, 17% des personnes infectées avec le coronavirus sont des travailleurs de santé. Ce risque est aggravé par un manque d’équipement de protection individuelle (ÉPI), surtout dans des régions avec un plus grand nombre d’infections et des régions plus pauvres. 

Certains ont dû recourir à réutiliser des masques usés et des matériaux comme les sacs en plastique au lieu des écrans faciaux. Même avec une immense hausse dans la production d’ÉPI, cela a pris des semaines pour certains pays, comme les États-Unis, où la majorité des infections prennent place, pour répondre aux besoins. 

Beaucoup de pays, surtout ceux qui n’ont pas vécu les effets de la pandémie SARS en 2002 et 2003, comme les États-Unis, n’étaient pas prêts pour la pandémie. Des exercices faits par le gouvernement pour simuler leur réponse à une épidémie ont souligné ce fait. Un des problèmes accentués par les reportages était un manque d’ÉPI et d’équipement médicaux dans le cas d’une pandémie. 

De plus, cet équipement est fréquemment importé par des autres pays, comme la Chine, qui l’ont utilisé chez eux pour soutenir leurs propres efforts à combattre le coronavirus. Il faudrait aussi plus de programmes pour aider les hôpitaux et cliniques au niveau fédéral et municipaux au cas d’une pandémie qui fourniront de la protection et clarté pour les professionnels de santé.

Le problème d’ÉPI aggrave aussi la santé mentale de ces professionnels, ce qui a un effet sur leurs soins médicaux. Ils se sentent plus confiants et sains avec l’ÉPI, alors un manque aurait l’effet adverse. Travaillant de longues heures, étant dans des scénarios stressants, ayant peu de communication avec l’administration, et sentant isolés aggravent aussi la santé mentale.

 En dessus de fournissant la bonne protection pour les professionnels de santé, il faut des programmes de santé mentale facilement accessibles et plus d’encouragement pour qu’ils se sentent capables d’exprimer leurs inquiétudes. 

Vocabulaire

Peiner – to toil

Réseaux sociaux – social media networks

Première ligne – front line

Témoignage – testimony

Recourir – to resort 

Écrans faciaux – face shields

Hause – increase

Aggraver – to aggravate

Simuler – to simulate

Accentués – highlighted

Fournir – provide

Clarté – clarity

Sains – healthy

Inquiétude – worry

Source d’image: https://www.cnbc.com/2020/03/04/coronavirus-what-are-the-symptoms-and-how-to-protect-yourself.html

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s