Voyage, Technologie

Vers la lune et au-delà

Journaliste: Emilia

Editeur: Glen

Pendant des années, les voyages dans l’espace ont été un domaine en pleine expansion alors que les scientifiques s’efforcent d’en savoir plus sur l’inconnu en dehors de la Terre. Le 16 novembre, une percée a été faite dans l’industrie lorsque la NASA a lancé le premier de leur plan en trois parties, l’Artemis 1. Artemis 1 est le fuseau le plus puissant que NASA a construit aujourd’hui. Artemis 1 est la première partie d’une mission en trois parties que NASA veut accomplir pour être capable de pouvoir faire atterrir la première femme astronaute et le premier astronaute de couleur sur la Lune et passer une semaine à effectuer des études scientifiques sur la surface lunaire. Le premier parti était créé pour pouvoir tester la fusée avec un vol d’essai sans équipage qui tournera la lune. Artemis 1 était aussi utilisé pour mettre l’énergie solaire, les systèmes de propulsion et la navigation à l’épreuve. La deuxième partie était pour être capable de faire un test similaire, mais avec des personnes dans la fusée qui voyagera plus loin que la lune et plus loin que n’importe quel humain est allé. La troisième partie serait d’accomplir le but final et faire avancer les réalisations de l’humanité.

Le jour du lancement il y avait beaucoup de problèmes qui avaient surmonté est pour un projet aussi grand que celui-ci, un petit problème aurait pu causer une catastrophe. Dans les jours qui ont précédé le lancement, il y avait des fuites de carburant hydrogène, des problèmes avec le système et des ouragans. Heureusement, ils ont été tous résolus avant le jour de lancement, mais un problème était survenu le jour du lancement également. Il y avait un retard de 43 minutes, ce qui n’est pas beaucoup en ce qui concerne la vérification d’une fusée, mais dans ce court laps de temps il y avait une fuite intermittente dans une vanne d’hydrogène sur la plateforme de lancement mobile de la fusée. Ceci avait brièvement affecté la date de suivi radar. Mais, grâce aux ingénieurs, le problème a été résolu avant que quelque chose d’horrible à rien passer.

Alors, que dit cette réalisation pour l’exploration spatiale future? Autre qu’être capable de tester la fusée pour des projets futurs, Artemis 1 était aussi utilisé pour lancer la capsule Orion vers la lune. La capsule Orion est un vaisseau spatial avec équipage partiellement réutilisable. De plus, le projet d’Artemis est la première série de missions avec l’intention d’établir une présence soutenue sur et autour de la lune dans une station spatiale appelée Gateway. Des astronautes pourraient être capables d’extraire la glace dans des cratères ombragés et le convertir à l’air, l’eau et le carburant de fusée. Cela ouvrira la possibilité de réduire le coût de l’exploration de l’espace.

Avec le lancement d’Artemis, plus tard, les astronautes peuvent être capables de faire une exploration et des recherches approfondies pour en savoir plus sur l’origine et l’évolution de la lune et tester le matériel et les procédures qui seront nécessaires pour finir par envoyer des astronautes en Mars

Mots de Vocabulaire:

Percée: breakthrough

Atterrir: land

Fuite: leak

Extraire: extract

Carburant: fuel

Références:

https://www.space.com/artemis-1-rocket-red-crew-daring-launch-pad-repair

https://www.nasa.gov/press-release/liftoff-nasa-s-artemis-i-mega-rocket-launches-orion-to-moon/

https://www.nasa.gov/exploration/systems/orion/index.html

https://www.space.com/nasa-artemis-1-moon-mission-launch

https://www.rmg.co.uk/stories/topics/nasa-moon-mission-artemis-program-launch-date#:~:text=NASA’s%20Artemis%20missions%20aim%20to,new%20era%20in%20space%20exploration.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s